Basboussa

Publié le par Nadège

Personnellement, je ne suis pas fan de tout ce qui est à base d’amandes (sauf les macarons !) mais j’aime beaucoup les petites pâtisseries orientales qui en contiennent très souvent.

L’autre jour, en me promenant sur le net dans les recettes de cuisine, j’ai découvert cette recette de gâteau d’origine égyptienne qui est très facile à réaliser.

Il s’agit d’un gâteau très simple que l’on imbibe avec un sirop.

Basboussa

Ingrédients :

Pour le gâteau :

- 500 g de semoule fine

- 100 g de poudre d’amandes

- Une pincée de sel

- 2 sachets de levure chimique

- 60 à 80 g de sucre (70g pour moi)

- 2 yaourts natures

- 100 ml d’huile ou de beurre fondu (beurre pour moi)

- Des amandes émondées

Pour le sirop :

- 1 tasse ½ d’eau

- 2 tasses de sucre

- 2 cuillères à soupe de jus de citron

- 2 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger

- Du miel (facultatif)

Basboussa

Commencez par la préparation du gâteau qui est un jeu d’enfant : mélangez tous les ingrédients jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.

Cette pâte est très épaisse, mais c’est normal.

Mettez-la dans un plat rectangulaire beurré et fariné, étalez-la et lissez bien.

Tracez des lignes sur la pâte pour former des carrés et disposez une amande entière sur chaque part.

Enfournez pour 25 à 30 minutes à 200°C.

Le gâteau doit être bien doré.

Pendant la cuisson, préparez le sirop.

Dans une casserole, portez l’eau, le sucre, le citron et la fleur d’oranger à ébullition.

Laissez ensuite sur feu doux pendant 15 minutes.

Si vous le souhaitez, ajoutez le miel à ce moment (2 cuillères à soupe environ).

Quand le gâteau est cuit, imbibez-le avec le sirop.

Je l’ai mis en deux fois pour ne pas que cela déborde.

Laissez le gâteau refroidir complètement et découpez-le en suivant les traits.

Basboussa

La prochaine fois que je le réaliserai, j’utiliserai un plat plus grand.

J’ai obtenu un gâteau un peu épais avec des parts généreuses mais pas assez imbibées pour moi.

J’ai quand même retrouvé le goût de ces petits gâteaux que j’aimais tant et qui marquaient la fin du ramadan lorsque j’enseignais en ZEP.

Publié dans Recettes sucrées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article